Ecouter | Voir Découvrir |     Adhérer |   Soutenir |     Pétitions | Nous écrire |
 Dernières nouvelles
 Point de vue et analyses
 Infos d'Algérie
 Réactions et humeurs
 Revue de presse
 Discriminations
 Harkis restés en Algérie
 Libre circulation
 Lois et mesures
 Mémoriaux et fondations
 Guerre d'Algérie
 Présence française
 Histoire avant 1830
 Définitions
 Les engagements
 Pendant la guerre
 Après le 19 mars 1962
 L'accueil en France
 Les secours
 Les révoltes
 Les commissions
 Commemorations
 Mémoires/témoignages
 Les SAS
 La DBFM de Nemours
 André Wormser
 François Meyer
 Clara Lanzi
 H. Denoix de Saint Marc
 Autres
 Forum 1
 Forum 2
 Signer les pétitions
 Ecouter les émissions
 Voir nos sondages
 
 

André Wormser

J’ai rencontré André Wormser pour la première fois, il y a presque un quart de siècle. C’était en 1984. Je venais de lire son article dans un numéro spécial de la revue "Les Temps Modernes" consacré à l’immigration maghrébine, dans lequel l’article d’André Wormser m’avait frappé par la finesse de son analyse. Je lui ai écrit. Nous nous sommes rencontrés. Une amitié sincère est née entre ce grand banquier au carnet d’adresse impressionnant, ancien président du CRIF, et un jeune étudiant kabyle, auvergnat d’adoption.

(JPG)

André Wormser est un grand Monsieur. Cultivé, raffiné, tolérant avec cette marque des vrais grands qui est l’humilité. Il lit beaucoup et aime écrire. Il publié des articles dans de nombreuses revues. Nous reproduisons ici un texte d’André Wormser fait pour le bulletin d’AJIR en 2002.

La guerre d’Algérie et les Harkis l’ont marqué à jamais. Il a tout fait pour rapatrier ses Harkis, en installant certains dans des propriétés familiales. Dès 1963, avec Nicolas d’Andoque et quelques autres jeunes officiers il crée une association d’entraide pour les Harkis. Il va voir le Président du Conseil d’Etat, Alexandre Parodi et réussit à le convaincre de présider le Comité National pour les Musulmans Français.

Le CNMF existe encore, présidé aujourd’hui par André Wormser. On ne dira jamais assez le temps et l’argent personnel dépensés par André pour aider les Harkis.

Son père a été Directeur de Cabinet de Monsieur Georges Clémenceau. Et lorsque parfois je m’étonne de son si grand engagement pour les Harkis, André, Président du Musée Clémenceau, répond simplement en empruntant cette phrase au Tigre : "Ils ont des droits sur nous !"

Mohand Hamoumou




 
Une vieille recette pour former les enfants de harkis

Harkis, on vous prend pour des cons !

Machiavel n’aurait pas fait mieux !!!

Le MIDAC : entre propagande et réalité !

Réaction à la polémique sur le colloque de Volvic

 :: AJIR France
 Création
 Charte/Revendications
 Bureau national
 Délégations
 Communiqués
 :: Procès
 Barre
 Messmer
 Péju
 Siné
 De Gaulle
 Katz
 Frêche
 Plainte contre X...
 JF Kahn
 Autres
 :: Associations
 Pieds Noirs
 Harkis
 Anciens combattants
 :: Figures de la cté 
 Disparus
 Les élus musulmans
 Réussites
 Militants
 :: Organismes
 HCR
 Halde
 CES
 FASILD
 ONAC
 Concertation
 :: Parlement
 Débats/rapports
 Quest./communiqués
 Lettres
 :: Lettre d'info
 

 

 
© Copyrights Harkis.com 2006